HomeLa provinceHistorique de la province

Historique de la province

Le premier groupement d’habitation à Sidi kacem a été construit autour du sain dit « Bouassria » à l’entrée de Bab Tissra au rive gauche d’oued R’dom en 1699. Ce groupement a connu une extension à l’ère du Sultan Moulay Ismail (1672-1727). Ce dernier a construit le « Kasbah » et des logements pour les soldats dits « Abid Boukhari ». A côté de ces habitations, une caserne militaire a été édifiée pour contrôler militairement la région. Par ces actions, la « Zaouia » a connu un dynamisme économique, religieux et militaire.

Avec la signature de l’acte du protectorat, le pouvoir colonial a choisi de s’installer dans les mêmes lieux. Le centre a été ensuite renommé « Petitjean », nom du premier capitaine Français ayant campé avec les forces armées Françaises dans la région.


Un dahir Royal a été promulgué le 15 mars 1916 officialisant cette nomination. Et Suite à l’entrée massive des colons, le centre va connaitre une extension rapide et s’est devenu une ville chef lieu du contrôle civil du territoire de la région du Gharb. Ainsi, à proximité de la « Zaouia », la création d’un souk hebdomadaire (Al Khmiss) a joué un grand rôle dans l’urbanisation de la ville. De même, la construction d’une gare ferroviaire de chargement a beaucoup valorisé l’espace urbain.

Avec la mise en place de trois importantes lignes de chemin de fer (Sidi Kacem/Tanger, Sidi Kacem/Meknès/Fès/Oujda, Sidi Kacem/Kenitra/Rabat/Casablanca/Merrakech), la ville est devenue un carrefour de passage des voyageurs et des marchandises.

Après la création d’un lotissement officiel de colonisation, la ville a connu un grand éclatement suite à la création et valorisation successives de nouveaux lotissements et l’installation des unités industrielles (raffinerie de pétrole, usines de conditionnement d’agrumes, minoterie, unité de remplissage des bouteilles de gaz, briqueterie,…).

En 1982, la ville de Sidi Kacem est devenue le siège d’une province. Cette promotion lui a permis de bénéficier d’importants projets d’aménagement urbanistique.

Par son histoire et les aménagements dont elle a bénéficié, sa population a connu unecroissance continue et rapide en passant de 5756 habitants en 1936 à 19000 habitants en 1960 pour atteindre 55833 habitants en 1982.